Les dimensions éducatives à privilégier

Quelles sont les dimensions éducatives à privilégier dans la dynamique classe et comment procéder pour que les élèves progressent en prenant du plaisir ?

LES ACTIONS À METTRE EN PLACE

Cadre de référence : programme, futur socle commun et  observations terrain de notre séance N° 1 du séminaire de Clairefontaine.

Mettre en place et entretenir un climat de classe propice. C’est l’ambiance de travail et les conditions qui entourent et favorisent les progrès. Il se traduit concrètement par le degré d’implication des élèves. Le climat est :
  • lié au contexte social, à l’environnement ou à l’atmosphère qui entourent les élèves. ;
  • Lié à ce que l’enseignant fait et dit, comment il fixe le cadre et organise les choses, communique, essaie de motiver ses élèves, régule les interactions entre élèves.
  • Lié au pourquoi, au quand et au comment, il félicite ou donne des feedbacks après une tâche (réussie ou échouée).
    Méthodes à maîtriser : Pédagogie du Modèle auto-adaptatif-Pédagogie du Modèle de Décision Tactique (aller-retour avec l’élève sous forme de questionnement)-Pédagogie du modèle d’exécution (fiche à joindre).

    Permettre la coopération : proposer des situations qui permettent d’optimiser l’action motrice de tous. Dans les exercices, c’est immédiatement visible, en revanche, dans les jeux, proposer des tâches motrices avec déséquilibre ou handicap individualisés. Par exemple, comment prend-on en compte le déséquilibre découlant de l'intégration d'un joueur porteur de handicap (en mettant des contraintes aux autres ou en donnant des avantages à l’élève déficient ?).
    Différenciation dans le groupe : le joueur(euse) à qui l'on donne un « handicap », doit être repéré et mis en valeur («  je te donne une tâche particulière parce que tu es compétent, développe encore cette compétence grâce à cette consigne particulière »).
    Stratégie collective : comment mettre en place une démarche qui permette à chacun de se positionner (que fais-je pour être utile à mon équipe ?).
    Permettre la prise de responsabilité : arbitrage, capitanat, autonomie dans le matériel.

    Favoriser la mixité et l'égalité fille-garçon. Une équipe ne peut être que mixte. Veiller à travailler par niveau (âge, tailles, maturité, compétences déjà acquises). Exemple des rencontres USEP de la Manche avec 3 niveaux, l’élève choisit son niveau : 1°) Tournoi filles ; 2°) Mixte/débutants ; 3°) Mixte experts.

    Faire en sorte que l'élève perçoive le sens : procédés pédagogiques, organisation et utilisation variés de ces procédés dans la séance. Organisation claire qui favorise les différentes formes d’apprentissage.

    Permettre les progrès de tous et la prise de conscience de ces progrès : bilans, auto-évaluation. Utiliser des variables progressives qui stimulent les élèves.

    Prendre et partager le plaisir : permettre de jouer en optimisant le temps d’action. Varier les situations. Adapter et réguler les situations aux capacités et aux motivations de chacun. La place du jeu libre dans la séance ? Au départ de la séance ?
    Groupe de travail thématique octobre 2014. Clairefontaine.
STRATÉGIES ET MÉTHODES PÉDAGOGIQUES MISES EN PLACE EN SÉANCE TERRAIN
Permettant de :
Rendre l'enfant acteur  
  • Prise en compte de tous les enfants, y compris les enfants malades. Ils peuvent assurer  différents rôles sociaux (arbitre, joueur, gardien, remplaçant, organisateur). Prise en compte de l’avis des enfants, de leurs questionnements.
Prendre du plaisir  
  • Bilan et écoute de la parole de l'enfant.
Développer le respect  
  • De soi, de l'autre, des règles.
Favoriser l'engagement  
  • Participation active aux situations proposées, participation au rangement, prise de responsabilités.
Exiger la tolérance  
  • Attention de l’éducateur pour empêcher tout comportement moqueur.
Entretenir la solidarité  
  • Coopération.
Informer sur la santé  
  • Nécessité de s'hydrater.
Prendre une posture d'adulte bienveillant  
  • Valorise les actions des enfants.
  • Positive.
  • Aide à la mise en place sur le terrain.
  • Conduit l’analyse en fin de séance.
  • Recentre l’activité sur son sens.